Coups de coeur de rentrée 2020

Toujours un peu frileuse lorsqu’il s’agit d’aller explorer la rentrée littéraire, j’avais peur de ne pas y trouver mon bonheur cette année, tant celle de l’année dernière m’avait réjouie. Après un début sans grand coup de coeur, j’ai déniché quelques petites pépites qui ont fait fondre mon petit coeur de beurre salé et je vous les partage ici.

Comme tout le monde environ, j’ai été bouleversée par Betty, de Tiffany McDaniel. Lu avant qu’il déclenche une vague d’émotion sans précédent, je n’ai donc pas eu l’habituelle réaction pleine de mauvaise foi qui vise à me méfier des romans dont on parle trop. J’en parlerai peu ici car j’ai déjà exprimé tout l’amour débordant que m’a inspiré ce livre dans un article sur Addict-Culture que je vous laisse aller lire si vous en sentez l’envie.

Aux éditions Rivages, deux belles découvertes également. J’ai dévoré le nouveau roman de Miguel Bonnefoy, Héritage, et me suis laissée porter par son talent de conteur. Il nous transporte cette fois-ci au Chili, avec trois générations d’immigrés français entre la fin du XIXè siècle et les années 70/80. Avec ses personnages hauts en couleurs et ses touches de réalismes magique, Miguel Bonnefoy happe son lecteur et rend le roman impossible à lâcher. J’ai beaucoup aimé le fait d’avoir un regard situé sur les événements de l’Histoire, entre cette famille française qui observe ce qui se passe dans un pays qui n’est pas le sien, et qui regarde également ce qui arrive en Europe depuis l’autre bout du monde.

En littérature étrangère, je me suis plongée pour la première fois dans un roman de Barbara Kingsolver, Des vies à découvert. Je vais directement classer cette autrice dans la catégorie des femmes plus toutes jeunes qui ont encore un regard très acéré sur le monde qui les entoure. (Dedans j’y mets également Joyce Carol Oates, par exemple). Roman de l’ère pré-Trump sur une famille qui se retrouve dans de grosses difficultés financières après avoir passé sa vie à travailler pour essayer d’avoir un quotidien un peu confortable, Des vies à découvert nous entraîne également dans le passé. Les chapitres alternent entre un récit contemporain sur cet écroulement du rêve américain, et un récit situé à la fin du XIXè siècle, avec une femme scientifique proche des théories de Darwin, et un professeur de sciences dépité de ne pas pouvoir faire avancer ses idées dans une ville dirigée par la foi, la superstition et les croyances. Deux histoires sur le monde qui change et la nécessité d’aller avec lui, sur ce que l’on croyait immuable et est en fait friable et volatile, c’était extrêmement brillant.

Enfin, Nickel Boys, de Colson Whitehead, publié chez Albin Michel, nous lance sur les traces d’un jeune homme afro-américain destiné à aller à l’université dans les années 60. Suite à une arrestation pour un délit avec lequel il n’a rien à voir, il se retrouve dans une maison de correction pour mineurs. Le jeune homme, passionné par les discours de Martin Luther King sera brisé par cette expérience. Colson Whitehead a mis en fiction une histoire bien réelle et glaçante, celle de la Dozier School for Boys. Si vous souhaitez en savoir plus, cet article du Tampa Bay est très exhaustif, et, pour les non anglophones, je vous partage cet autre article du Figaro (j’aurais aimé trouver une source plus proche de mes convictions mais l’article n’est pas si mal). Le roman est porté par une écriture très fluide mais tout aussi précise, et l’empathie pour le personnage s’intensifie au fur et à mesure de la lecture. C’est un roman rude, mais qui nous dit beaucoup de l’Amérique ségrégationniste et de l’histoire du racisme dans ce pays. C’est très fort.

Voilà pour le moment mes coups de coeur en littérature, si d’autres venaient à apparaître tels les champignons au coin d’un bois, j’essayerai de vous en faire part également.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :